Gardone Riviera

Histoire de Gardone Riviera

L’histoire de Gardone en tant que « station balnéaire » commença à la fin du XIX ème siècle, quand des médecins allemands s’aperçurent que le climat était particulièrement doux et le paysage magnifique.

L’ingénieur Luigi Wimmer fut le pionnier du tourisme à Gardone. Il était originaire d’Autriche, et en 1870, il s’établît à Gardone pour se soigner. Il bâtît des hôtels et des villas, et grâce à ses relations avec le monde culturel et scientifique de la « Mittel Europa », une clientèle élégante et cosmopolite commença à y séjourner l’hiver pour retrouver le bien-être.

Gardone, qui était un pays vivant principalement de l’agriculture et de la pêche, se transforma en une élégante station balnéaire et de loisirs avec ses promenades, ses grands hôtels, la Ville Alba, le Casino et surtout ses parcs. En effet, pour concevoir le jardin romantique et dans du même temps naturaliste, de nouvelles espèces botaniques de grandes envergures furent introduites. Les cèdres deodara, les magnolias, les camphrés, les palmiers, etc., tous sont encore présents aujourd’hui avec la végétation méditerranéenne typique du lac de Garde.

Après la Première Guerre Mondiale, Gardone jouît d’une période très importante de son histoire, puisque le poète Gabriele d’Annunzio y vécut de 1921 à 1938, et il y bâtit le « Vittoriale » des Italiens. C’est une maison-musée visitée par des milliers de personnes, très riche de souvenirs historiques et littéraires.

Les événements de la République Sociale de 1943-45 se sont déroulés entre Gardone et Salò. Les belles villas et les grands hôtels furent le siège d’Ambassades, maisons de commandements allemands ou encore hôpitaux militaires.

/

Our site uses cookies to analyze the accesses and visits collecting the information in aggregate form.